Monsieur U


Depuis tout petit, M. U voulait être l’homme le plus important de la ville.
Lorsqu’il déclara son ambition à ses parents, ces derniers, fiers de leur progéniture l’imaginaient déjà maire de la ville.
Maire, cela ne l’intéressait point du tout. Ça ment, c’est gros… il n’y a rien de magique là-dedans.
Non, M. U voulait être Shérif… il avait vu beaucoup de films sur le sujet et était sûr de sa vocation. Ses bandes dessinées le prouvaient, le shérif était l’homme de toutes les situations.
« Le shérif est un homme fier et courageux qui aborde une étoile rutilante épinglée sur sa poitrine, symbole de son autorité. » répétait-il à longueur de journée. En réalité, c’était surtout l’insigne qui le fascinait.
C’est lors de son dixième anniversaire qu’il reçut sa première étoile, brillante, tout dorée, avec écrit en léger relief les lettres chéries : SHÉRIF.
Il était tellement fier de son trésor qui la portait jour et nuit, même pendant son bain il arrivait à convaincre sa mère de la tenir à la main. Car un vrai shérif ne se défait jamais de ce qui fait de lui un valeureux justicier.
Tous ses copains lui enviaient…
Plus du tout, quand il eut la seconde, moins brillante, juste en tissu. Celle-là il ne l’aimait pas du tout. Elle était toute fade, et il ne comprenait pas pourquoi il n’avait plus le droit de porter la jolie… ses parents l’avaient regardé sévèrement le jour où il entreprit de sortir épinglée par dessus l’insignifiante, la médaille flamboyante de la justice.
Dès lors, il la conservait dans un coffret et attendait.
Le temps du retour de l’insigne arriva… mais il était trop grand donc trop tard, plus assez magique en fait.
Et le temps continua d’œuvrer…
M. U est maintenant malade, ou bien il a perdu la tête disent les gens et peut-être sans le vouloir, il a renoué avec l’enfance et ses espérances inachevées.
Il porte tout le temps, son étoile de shérif, fièrement arborée comme aux jours anciens. Elle est soigneusement attachée sur un vieux blouson de cuir couleur tabac lui avait précisé la vendeuse du rayon homme, lors de son acquisition.
Son rêve, c’est réalisé depuis plusieurs années… car désormais toute la ville, le connaît, le salue, et l’appelle entre ses solides remparts le Shérif.
Publicités
Cet article a été publié dans Ici quelques histoires courtes.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s