Le jour où j’ai rencontré mon héros – mon expérience vidéoludique avec Baldur’s Gate

(article déjà publié sur le dernier des blogs dans la rubrique ‘mes jeux’)

Baldur’s Gate marque le départ de mon frère pour l’université ce qui me conféra, pour la première fois de mon existence, un accès quasi illimité à l’ordinateur familial ! Étant désormais le seul maître à bord, je pouvais m’adonner à ma passion vidéoludique et finir ainsi mon premier jeu : Baldur’s Gate : Tales of the Sword Coast.

Fille du dieu Bhaal, je dézinguais à tour de bras la faune agressive des forêts. C’est lors d’un de ces raids que je rencontrais sans connaître le mot à l’époque mon premier crossmédia en la personne de Drizzt Do’Urden. Drow (elfe noir) mythique, inventé par R.A Salvatore, héros phare de la collection fantasy que je lisais à l’époque, Les Royaumes Oubliés, dont l’univers de Baldur’s Gate était extrait.

Ma rencontre avec Drizzt était comme celle d’un padawan rencontrant Maître Yoda, j’aidais mon idole à se défaire de ses assaillants, un moment d’exaltation pur : j’étais devenue sa « sœur d’arme », je venais de croiser une de ces aventures, je devenais un maillon de sa chaîne.

Publicités
Cet article a été publié dans J'y ai joué et j'ai fini!. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s